My default image

Pénélope et la fureur d’Ulysse contre les prétendants

Archives

image

Pénélope tisse ; Massacre des prétendants par Ulysse, Télémaque, son bouvier et son berger
Boccace (1313-1375), De mulieribus claris. Paris, début XVe siècle.
BNF, Manuscrits, Fr. 598 fol. 58

Près de vingt années d’absence sans nouvelles ont aiguisé l’appétit d’une centaine de prétendants au trône d’Ulysse. En digne épouse, Pénélope recourt à la ruse pour se dérober. Elle défait la nuit la toile qu’elle tisse le jour. Dans l’attente, les prétendants sont installés dans son palais et pillent ses biens. À son retour, Ulysse dissimule son identité avec la complicité de la déesse Athéna. Habillé en mendiant, il triomphe des épreuves que Pénélope impose aux prétendants, puis les massacre avec l’aide de son fils Télémaque et de deux fidèles. Dans une ultime épreuve, Ulysse se fait reconnaître par sa femme et reprend possession de son palais.